Pique-nique du Secours Populaire – Intervention de Philippe FERREIRA

C’est toujours un plaisir pour moi d’être au côté du secours populaire.
En particulier aujourd’hui au côté de Julien Lauprêtre un grand monsieur président du secours depuis 1958. La dernière fois que nous nous sommes rencontrés sur Avignon c’était pour planter un olivier dans la cour de l’école Sainte Catherine à Montfavet en 2006.
Le Secours Populaire, je le côtoie depuis le début des années 80 lorsque, avec les Francas de mon ancien département, nous participions à la grande journée que vous avez initié en 1979 « les oubliés des vacances ».
Les vacances justement parlons-en : ce devrait être normalement la saison des départs, des retrouvailles en famille, entre ami, les voyages, le repos et pourtant cette année encore plus de 50 % des français ne partiront pas. C’est plus de 3 millions d’enfants et de jeunes qui resteront chez eux enfermés dans leur quotidien. Alors que le droit aux vacances, pour ceux qui en bénéficient, c’est un investissement éducatif au service du bien-vivre ensemble, c’est un temps d’apaisement individuel.
Alors aujourd’hui en cette année des 80 ans des congés payés, nous devons nous rappeler que ces quelques semaines semaines accordées aux salariés à la suite d’un mouvement social important représente une innovation majeure pour les salariés de notre pays, à une période où de grandes luttes sociales se développent contre une régression majeure de nos conditions de travail avec la loi El Khomri et que certains de nos concitoyens agacés gênés par les mouvements sociaux auraient une fâcheuse tendance populiste à se retourner non pas contre ceux qui sont à l’origine de cette situation mais contre ceux qui luttent pour préserver une société plus juste et plus humaine. Je ne peux aujourd’hui oublier de rappeler à tous que si aujourd’hui les congés payés existent c’est parce que nos parents ou nos grands parents se sont mobilisés fortement en 1936.
Je l’ai dit tout à l’heure plus de 50% des français ne partent pas en vacances, ces chiffres dévoilent le visage d’une injustice sociale économiques et culturelle qui frappe les plus fragiles. A Avignon, l’une des villes les plus pauvres de France, ces chiffres sont encore plus importants qu’ailleurs et c’est la raison pour laquelle l’équipe municipale, Mme le Maire en tête, a décidé malgré une baisse importante de nos financements imposés par la politique libérale du gouvernement,  de mettre en place un dispositif inédit avec « Un été à Avignon » : des activités de loisirs pour les 12 – 17 ans, des projections de cinéma dans les quartiers tout l’été, une baignade ouverte à St Chamand tous les jours et puis nous nous sommes inspirés de la journée des oubliés des vacances pour organiser tous les samedis du mois d’août des journées familles à la mer (4 bus à chaque fois pendant 4 semaines).
Et dans un contexte aussi difficile je tiens encore ici à remercier Julien pour sa présence au côtés des plus démunis et tous les militants du Secours Populaire qui œuvrent quotidiennement pour limiter les dégâts qui se révèlent chaque jour encore plus injustes.
Une fois encore Merci pour votre engagement.

 
 

Débat sur la RÉGIE PUBLIQUE DE L’EAU Avignon le jeudi 16 juin 2016

Le Collectif de l’Eau du Grand Avignon vous invite à une réunion publique ce jeudi avec BERNARD MOUNIER, président de l’association EAU BIEN COMMUN PACA.

Tract Recto_bisSOYONS NOMBREUX

Des décisions définitives risquent d’être prises dans peu de temps.

Le Grand Avignon fait venir ses cabinets d’experts PRIVES pour leur laisser la responsabilité de la décision et ainsi se dédouaner de choix publics qui engagent tous les usagers … Bien sûr ce ne sont pas les cabinets qui décident, mais de nombreux élus en profiteront pour suivre +/- l’avis des experts… On a déjà vécu ça sous Roig, avec le fameux cabinet « Artelia » (qui rime avec quelle belle multinationale que vous connaissez ?) …

Pour savoir ce que vaudrait une régie publique, il faut également engager le débat contradictoire avec des experts en matière de régie PUBLIQUE. Sinon ça s’appelle un conflit d’intérêt, pas vrai ?

https://collectifeau84.wordpress.com/2016/06/11/debat-public-jeudi-16-juin-18h30/